Dr. Courtney Howard, MD

william.gagnon@greenparty.ca

Dans les médias: « Faire le choix de la santé »

LA PRESSE « Dans les dernières semaines, nous avons souligné, célébré, et reconnu le travail exceptionnel des travailleurs de la santé de première ligne. D’un océan à l’autre, et à travers le monde, nous avons chanté, allumé nos lumières, frappé sur nos casseroles et dansé de la maison pour souligner les efforts et le courage de nos voisins et amis qui sont partis œuvrer dans nos centres de santé et qui ont maintenu nos services essentiels, jour comme nuit. »

Dans les médias : « La crise du COVID-19 est un point de basculement. Allons-nous investir dans la santé planétaire, ou le pétrole et le gaz?

« Lorsque j’ai lu pour la première fois sur la possibilité d’un renflouement de plusieurs milliards de dollars du secteur pétrolier et gazier par les gouvernements fédéral et albertain, j’étais épuisé.

J’étais épuisé par des journées de travail aux urgences, des exercices d’équipement de protection individuelle, un comptage obsessionnel des ventilateurs et la façon d’encourager les Canadiens à avoir des conversations courageuses autour des soins de fin de vie. J’étais trop épuisé pour même penser à répondre.

Dans les médias : « 10 femmes canadiennes inspirantes qui sauvent l’environnement »

Publié dans Chatelaine Magazine le 7 juin 2019.

« Ce médecin des ER de Yellowknife fait la sonnette d’alarme au sujet de l’impact du changement climatique sur la santé mentale.

Bien que de grandes parties du sud du Canada ressentent les effets des changements climatiques — feux de forêt incontrôlés, tempêtes qui se produisent maintenant une fois par année — les gens qui vivent dans le Nord sont en première ligne depuis longtemps. Là, la hausse des températures a entraîné, entre autres, le dégel du pergélisol, des conditions météorologiques considérablement instables et la diminution des populations de caribous.

Dans les médias : « La santé humaine et la santé planétaire sont étroitement liées »

En tant qu’êtres humains, nous aimons penser dans les catégories, mais la vérité est que nous n’avons jamais vécu dans un monde où la santé des humains, des écosystèmes et de la planète pourrait être efficacement abordée en silos. Les effets graves et de grande ampleur du changement climatique, la plus grande menace pour la santé du XXIe siècle selon l’Organisation mondiale de la santé, nous obligent à affronter et à s’attaquer à cette réalité. En plus de nous occuper de la santé humaine, nous devons également nous concentrer sur la santé de la planète. La santé planétaire telle que définie en 2015 par « Lancet », est « la santé de la civilisation humaine et les systèmes naturels dont elle dépend ».